Follow and Join



NOTRE HISTOIRE

Tout a commencé à Châtillon il y a bientôt 400 ans…

Un dimanche d’août 1617, durant la messe, Saint Vincent lance un appel à ses paroissiens pour venir en aide à une famille très démunie dont tous les membres sont malades.  De nombreuses femmes répondent à son appel l’après-midi même en allant leur rendre visite et leur apporter de l’aide.  Trois jours plus tard, le 23 août 1617, émerveillé par tant de générosité et sentant la nécessité d’organiser cette aide pour qu’elle soit plus efficace et pérenne, Saint Vincent encourage un premier groupe de femmes à créer une association afin d’assister spirituellement et corporellement les plus démunis.  Ce premier groupe, appelé Confrérie de la Charité, est reconnu de manière officielle le 8 décembre 1617.

Voir le 1° Règlement

Durant sa vie, Saint Vincent a, avec l’appui de Sainte Louise et d’un grand nombre de volontaires, propagé les Charités en France et à l’étranger.

Depuis le sermon qui est à l’origine de la fondation par Saint Vincent de ce premier groupe jusqu’à nos jours beaucoup de choses se sont passées…

Aujourd’hui nous sommes appelées AIC Association Internationale des Charités – et nous formons un réseau international qui continue à lutter contre la pauvreté et ses causes sur 4 continents.

La petite lumière allumée par Saint Vincent et Sainte Louise s’est transformée aujourd’hui en un flambeau de la Charité présent dans les 53 associations nationales qui rassemblent 150.000 volontaires dans le monde.  Dans toutes les équipes nous nous engageons à maintenir la flamme bien vivante pour pouvoir la transmettre aux nouvelles générations.

AIC-Saint-Vincent

Dates importantes de notre histoire

1617 :  Première intuition de Vincent de Paul  à Châtillon-les-Dombes. C’est là que plus de 50 femmes répondent à son appel et aident dans l’urgence une famille très démunie. Saint Vincent y fonde la première Confrérie de la Charité.

1625 :  Fondation de la Congrégation de la Mission. Le Pape Urbain VIII signe la Bulle Salvatoris Nostri qui approuve la Congrégation de la Mission. Il y est dit que la Congrégation a été fondée pour évangéliser les pauvres et qu’elle doit œuvrer à la fondation de Confréries de la Charité, pour le service des pauvres et la prise en considération des laïcs dans l’évangélisation.

1629 : En nommant Louise de Marillac visitatrice des Confréries de la Charité,  Vincent de Paul lui dit : « Allez donc, Mademoiselle, allez, au nom de Notre-Seigneur. Je prie sa divine bonté qu’elle vous accompagne, qu’elle soit votre soulas  en votre chemin, votre ombre contre l’ardeur du soleil, votre couvert à la pluie et au froid, votre lit mollet en votre lassitude, votre force en votre travail et qu’enfin il vous ramène en parfaite santé et pleine de bonnes œuvres » (Coste I, n. 39, p. 73).

1632 : Louise visite et organise les Charités à Paris et dans les villages alentour.

1633 : Fondation de la Compagnie des Filles de la Charité, à qui Saint Vincent confie la tâche de développer les Charités.

A partir de 1634 :

Les Charités dépassent les frontières françaises et s’établissent en Italie (1634), puis en Pologne (1651). L’Association est déjà internationale du vivant de Saint Vincent. Au cours des siècles suivants, les Charités s’étendent à de nombreux pays. D’autres groupes surgissent de manière spontanée ; comme ils poursuivent les mêmes objectifs, ils rejoignent l’Association Internationale (c’est le cas, entre autres, de l’Allemagne et de la Belgique).

De 1789 à 1840 :

Durant la Révolution française, les « Charités » françaises sont contraintes de suspendre leurs activités.  Elles interrompent leurs relations avec celles des autres pays.  L’association française renaît en 1840 et rétablit les contacts.

1930 : Premier Congrès international des Charités à Paris.

1971 : Assemblée internationale extraordinaire à Rome. Les déléguées de 22 pays votent les nouveaux statuts ; elles élisent un Bureau Exécutif et une Présidente Internationale, et elles établissent les lignes d’action qui permettront le renouveau de l’association. La dénomination « AIC » – Association Internationale des Charités – est adoptée.  Le Secrétariat Général est transféré de Paris à Bruxelles. Le Supérieur Général de la Congrégation de la Mission transmet la direction de l’Association aux présidentes élues par l’Assemblée Internationale des Déléguées.  A chaque niveau de l’Association, des Prêtres de la Mission sont nommés « Conseillers spirituels ».

1977 : Célébration du 360ème anniversaire des « Charités » et rédaction à cette occasion d’une « Déclaration du 360ème anniversaire de l’AIC ».

1981 : Présentation officielle du Document de Base AIC « Agir ensemble contre les pauvretés », dont l’objectif est de définir le projet fondamental de saint Vincent en l’adaptant aux nouvelles réalités.

1986 : L’AIC obtient la personnalité juridique de droit civil et est reconnue officiellement comme association internationale sans but lucratif de droit belge.  Ses statuts sont approuvés.

2010 :  Grand Jubilé du 350ème anniversaire de la mort des Fondateurs Saint Vincent de Paul et Sainte Louise de Marillac.

2017 :  Célébration du 400ème Anniversaire de notre fondation.

Présidentes internationales de l’AIC

  • Claire Delva (Belgique) 1971-1983
  • Geneviève Grangy (France) 1983-1985
  • Dilde Grandi (Italie) 1985-1994
  • Patricia de Nava (Mexique) 1994-2002
  • Anne Sturm (Allemagne) 2002-2005
  • Marina Costa (Italie) 2005-2009
  • Laurence de la Brosse (France) 2009-2015
  • Alicia Duhne (Mexique) 2015-présent