Follow and Join

Lutter contre la pauvreté énergétique grâce aux panneaux solaires à Gallup, Nouveau Mexique, USA

Le 24 mars 2018, quinze volontaires de l’AIC USA ont fondé le nouveau groupe local « Dames de la Charité de Gallup, Nouveau Mexique ». Gallup est au cœur des terres amérindiennes, avec une forte présence des tribus Navajo, Zuni, Hopi et autres. Plus d’un tiers de la population de la ville a des racines amérindiennes. La ville se trouve dans la région occidentale des États-Unis, près de la frontière entre l’Arizona et le Nouveau-Mexique. Une grande partie des ménages de Gallup ont de faibles revenus, près de 17 % d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. En outre, le manque d’accès à l’emploi, aux soins de santé et aux transports sont quelques-uns des problèmes qui affectent la population.

Selon Ida Bickerton, actuelle présidente du groupe, celui-ci compte aujourd’hui une douzaine de membres actifs qui offrent nourriture et vêtements à des personnes sans-abri et distribuent des colis alimentaires. Elles sont volontaires dans une église baptiste locale de Gallup, où elles préparent des sandwiches et fournissent un soutien financier pour payer le loyer à des personnes qui emménagent. Ce groupe dispose cependant de peu de ressources financières.

Début 2023, une Fille de la Charité, qui rendait visite à une sœur du Saint-Sacrement à St. Michaels, en Arizona, a visité la réserve indienne Navajo. Elle a appris que de nombreux « hogans » (maisons traditionnelles des Navajos) sont privés d’électricité, ce qui avait même causé la mort d’un des résidents l’année dernière ! La sœur a attiré l’attention des volontaires AIC de Gallup sur la situation critique de ces familles qui doivent parfois attendre cinq à dix ans avant d’avoir l’électricité.

Pour faire face à cette situation, les volontaires ont décidé de travailler avec une entreprise de panneaux solaires (Gallup Solar) à Gallup, au Nouveau-Mexique, pour aider les résidents à acheter et installer des panneaux solaires. Gallup Solar a été créée en 2007 par un groupe de Sœurs du Diocèse de Gallup qui s’intéressent aux sources d’énergie durables et à la protection de la création (la justice écologique). Leur objectif initial était de fournir de l’énergie aux personnes diabétiques privées d’électricité afin qu’elles puissent disposer d’un petit réfrigérateur pour conserver leur insuline à la bonne température. Il est aussi possible d’installer un chauffage solaire à air pour ceux qui ont besoin de chaleur, mais il faudra installer des conduits d’air et d’abord isoler ces maisons avant l’installation.

M. Bill Bright de Gallup Solar possède l’équipement – batteries, convertisseurs, panneaux solaires, chauffage solaire à air, conduits d’air, etc. – grâce aux subventions qu’il a reçues. Mais il reste encore beaucoup à faire avant que l’équipement puisse être installé. Les coûts d’installation seront partagés par les Sœurs du Saint-Sacrement, un ordre de religieuses aux États-Unis fondé par Sainte Katharine Drexel sous le nom de « Sœurs du Saint-Sacrement pour les Indiens et les personnes de couleur » et par les volontaires AIC. Elles ont déjà reçu 4 500 dollars de contributions pour ce projet !

Andy, l’un des destinataires, chez lui – en compagnie de Monica Trujillo,
ancienne présidente des Dames de la Charité de Gallup, Nouveau Mexique

Outre le financement, il faut aussi former des techniciens en équipement solaire. L’entreprise Gallup Solar propose des cours gratuits à Gallup tous les mercredis pour toute personne désireuse de se former dans ce domaine et de gagner de l’argent en installant et entretenant des panneaux solaires. Deux destinataires sont candidates au titre de technicien : Angela d’Oak Springs et Rita de Sawmill. Toutes deux sont des Amérindiennes Navajo et suivront les cours gratuits. Les autres étudiants qui suivent actuellement ces cours viennent de Pueblo Pintado. Il s’agit principalement de personnes âgées qui souhaitent en savoir plus sur l’énergie solaire et éventuellement devenir elles-mêmes techniciens dans leur village.

Avant l’installation, il faut évaluer chaque hogan pour s’assurer qu’il puisse accueillir l’équipement solaire. Si celui-ci ne peut être posé sur le toit, il sera placé dans une zone sécurisée autour du hogan. Une fois les panneaux solaires (y compris les convertisseurs et les batteries) installés, chaque hogan sera isolé et équipé d’un petit réfrigérateur et d’un éclairage LED. Le premier destinataire sera Andy Bodie, un homme âgé, d’origine navajo qui vit seul sans électricité dans la réserve de Prewitt, au Nouveau-Mexique, et qui est bien connu des volontaires AIC. Sa maison a été évaluée et il recevra le premier projet d’énergie solaire. Toutefois, en raison des conditions météorologiques et des difficultés d’accès à Prewitt, l’installation ne commencera pas avant le printemps.

Dix autres familles ont été identifiées comme destinataires potentiels des panneaux solaires. Ces familles vivent dans les réserves voisines de Pine Springs, Oak Springs et Saint Michaels, en Arizona. Au fur et à mesure que le projet se poursuit, d’autres maisons nécessitant une isolation et des méthodes de chauffage par panneaux solaires seront envisagées.

Ida espère que de nombreuses volontaires AIC de Gallup pourront participer aux cours proposés par la société d’énergie solaire et devenir ainsi techniciens, ce qui permettra de réduire les coûts d’installation. Elle est convaincue que « si vous plantez une graine, l’arbre poussera ». Espérons que ce projet portera ses fruits.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire